Penser la « méditation » : 7 étapes pour le réussir

De plus en plus de personnes se tournent vers l’ancienne pratique de la méditation pour cultiver la clarté, la paix et les objectifs dans leurs vies. Alors que la méditation est simple à pratiquer, pour certains c’est tout sauf être facile. Tout comme avoir un état d’esprit entrepreneurial est la clé du succès dans la carrière de quelconque, avoir le bon esprit de méditation est crucial pour le développement d’une pratique spirituelle valable qui vous mènera à la mission de votre vie.

Voici sept étapes pour mettre en place une pratique de méditation réussie et démarrer une vie remplie d’objectifs et de clarté.

  1. Alignez votre pratique avec votre mode de vie

La méditation doit être fondée sur un mode de vie approprié. Pensez à la façon dont vous vivez comme étant la base de votre pratique de la méditation. Pour que votre pratique vous soutienne pleinement, vous devez aussi soutenir votre pratique. Il n’est pas nécessaire de vivre dans un ashram (lieu en Inde  les disciples d‘une communauté vivent autour d’un maître) et de renoncer à tout ce qui est formidable dans la vie, et pourtant il est important que vous soyez conscient de ce que vous faites entrer dans votre espace spirituellement, mentalement, émotionnellement et physiquement. Un régime propre, l’intelligence émotionnelle et la compréhension que votre perception des expériences vécues crée votre réalité ouvrent un canal clair pour que l’énergie et l’information y circulent librement.

Si vous vivez une vie chaotique où vous courez d’une chose à l’autre sans être conscient et ancré dans vos pensées, vos paroles et vos actions, votre méditation se sentira aussi comme un tourbillon chaotique de sensations, d’images, de sentiments et de pensées. La majorité de la civilisation occidentale d’aujourd’hui lutte fortement pour ralentir, rester calme et ressentir les émotions. La méditation peut aider beaucoup, mais vous devez établir les bases avec le bon mode de vie.

  1. Montrez votre volonté et restez engagé

Le regretté Dr David Simon disait que «l’engagement passe par une porte de changement, où une fois passé, vous n’aurez plus jamais l’intention de revenir en arrière.» S’il y a quelque chose qui peut faire dérailler votre pratique de la méditation, c’est un manque d’autodiscipline. L’esprit de méditation exige que vous décidiez de votre chemin et que vous restiez engagé à chaque minute de chaque jour. Cela ne veut pas dire que vous devez méditer des heures et des heures tous les jours et pourtant, la seule façon de réussir à quelque chose est de le faire de manière régulière.

La méditation de crise ne donnera pas les résultats que vous recherchez. Les résultats de la méditation sont cumulatifs, ce qui signifie qu’ils s’additionnent petit à petit. Si vous avez un programme d’entraînement réussi, vous savez que les résultats que vous avez observés ne se sont pas produits du jour au lendemain. Au contraire, si vous avez déjà eu un programme d’entraînement infructueux – où vous ne fréquentez la salle de sport qu’une fois tous les trois mois – vous pouvez affirmer que cela n’a pas donné les résultats que vous recherchiez. Ce sur quoi vous focalisez votre attention devient plus fort et c’à quoi vous ne prêtez pas toute votre attention régresse. L’engagement est la clé.

  1. Ayez l’intention et le but

Quelqu’un avec un état d’esprit de méditation solide approche sa pratique avec intention et but. Peut-être que votre intention est de vous ralentir un peu et de prendre le temps pour soi chaque jour, ou peut-être que c’est pour vous aider à calmer votre esprit et vos émotions afin que vous puissiez vous sentir plus ancré et paisible. Il se pourrait que votre intention soit de vous connecter à un aspect plus profond de vous-même qui, vous le savez, est enfoui sous toutes les couches sociologiques d’une vie de conditionnement – pour vous retrouver enfin.

Quelle que soit votre intention d’avoir une pratique de la méditation, vous devez l’aborder à partir d’un état de pleine conscience et avec un but. Beaucoup d’entre nous, à un moment ou à un autre, se retrouvent à chercher un but – le but dans la vie et notre mission individuelle d’être ici. Lorsque vous vous concentrez délibérément sur vos pratiques, vous restez ancré dans votre «pourquoi», votre raison de faire ce que vous faites.

  1. Asseyez-vous calmement, restez calme

Être assis vous oblige à développer l’état d’esprit que c’est bon de rester assis calmement, d’être immobile et calme et de ne rien faire. Bien que cela puisse être une expérience choquante pour beaucoup de gens qui ne sont pas habitués – ou à l’aise avec – simplement «être», c’est la façon dont vous pratiquez votre méditation. Vous pourriez trouver cela incroyablement relaxant de vous permettre d’être simplement dans le moment, de respirer et d’être présent avec vous-même.

Au fur et à mesure que vous développez votre pratique, vous entraînez votre corps et votre esprit dans l’immobilité et le calme. Prévoyez d’avoir des perceptions où votre corps physique est agité, ce qui peut mener à des pensées comme «je ne peux plus rester assis ici» ou «je m’ennuie» ou «je ne veux plus le faire». Cela devient votre terrain d’entraînement. Ces instances vous donnent l’occasion d’entraîner votre corps-esprit à se débrancher et à se connecter à autre chose que votre esprit conscient des occupations permanentes. Soyez patient avec vous-même pendant que vous cultivez votre capacité à vous asseoir calmement dans la méditation et quoi que vous fassiez, ne soyez pas hanté par la pensée que vous ne pouvez pas le faire ou que vous ne le faites pas correctement.

  1. Pratiquez l’acceptation et l’abandon

Une autre facette du développement d’une pratique de méditation réussie est le concept d’acceptation et d’abandon. En tant qu’êtres humains, nous dépensons énormément d’énergie à essayer de contrôler les résultats quotidiens: que les autres pensent de nous, à remplir notre liste de choses à faire sans fin et à veiller à ce que tout se passe conformément à notre plan. Non seulement c’est épuisant, mais quand les choses ne vont pas dans notre direction, nous perdons le contrôle de nos propres états émotionnels, ce qui nous oblige à travailler plus fort pour corriger les choses.

L’acceptation et l’abandon – dans votre vie quotidienne et dans votre pratique de méditation – vous aident à laisser aller vos attitudes et vos attentes. L’avantage d’accepter tout ce que vous expérimentez dans la méditation, que ce soit des pensées, des sensations physiques ou des émotions, c’est que vous n’êtes plus consumé par des jugements inutiles sur vous-même ou votre pratique. Lorsque vous vous permettez de vous abandonner à tout ce qui se présente, il devient plus facile d’ignorer tout ce qui ne vous sert pas.

  1. Ressentez vos émotions

Juste avertissement : Une pratique de méditation régulière vous ouvre à votre esprit inconscient et cela peut être difficile pour certains. L’inconscient est l’endroit où nous stockons toutes nos valeurs fondamentales, nos souvenirs, nos émotions et nos croyances. Il n’est pas rare d’éprouver diverses émotions pendant la méditation. C’est une progression naturelle et il n’y a rien à craindre.

Autrement dit, quelles que soient les émotions qui doivent surgir pendant la méditation, c’est parce que l’inconscient est prêt à les ramener à la surface pour la résolution de toutes vos difficultés. Dans certains cas, vous devrez peut-être juste respirer à travers tout ce que vous ressentez dans le moment. Dans d’autres cas, vous pouvez avoir un aperçu de la façon dont vous devez résoudre un problème qui crée un conflit. La méditation apporte souvent de la clarté, de la perspicacité et des solutions aux problèmes que vous avez rencontrés.

  1. Créez votre Sadhana

Sadhana est un mot sanskrit qui signifie «cheminement spirituel pour atteindre un objectif». Pour créer votre Sadhana, réfléchissez quelles pratiques vous aimeriez inclure dans votre routine quotidienne qui soutiendront votre pratique de méditation et écrivez-les. Ensuite, votre devoir est de les réaliser chaque jour. Avoir une Sadhana vous aidera à rester concentré sur votre intention et votre mission tout en honorant votre engagement à atteindre vos objectifs spirituels, mentaux, émotionnels et physiques ultimes.

Il est important de mentionner que votre Sadhana est sacrée et devrait être traitée comme telle. Elle est aussi seulement la vôtre et n’a pas besoin d’être comparée aux pratiques des autres. Ce qui fonctionne et reste significatif pour vous est tout ce qui compte. La plupart des enseignements spirituels recommandent que vous nourrissiez votre pratique en gardant à la fois votre progrès et votre pratique pour vous. Nous avons tendance à comparer et à rivaliser dans l’époque d’aujourd’hui, c’est donc une grande opportunité pour vous de garder quelque chose près de votre cœur et de votre âme, et de la chérir comme étant la vôtre.

Il y a beaucoup de chemins, d’enseignants et de techniques qui mènent tous au même endroit. À la fin de la journée, c’est à vous de trouver les bons pour vous. Si vous êtes novice dans la méditation, vous pouvez commencer par explorer différents modes de méditation. Une autre chose à considérer est qu’il peut être d’une grande valeur pour apprendre la méditation par un instructeur chevronné avec qui vous êtes en parfaite entente. Prenez votre temps pour vous familiariser avec votre esprit de méditation et votre pratique, en choisissant soigneusement les « ingrédients » qui vous permettront de réussir.

 

 

Par Tris Thorp

5 Commentaires

  1. 2 mai 2018 at 15:09

    En lisant cet article, j’ai compris que signifie «être». Cela est incroyablement relaxant de me permettre d’être dans le moment présent, ici et maintenant, de respirer et d’être simplement moi-même. Mille merci pour tout !

  2. 2 mai 2018 at 15:09

    Merci, Deepak ! Grâce à vos conseils j’ai compris le sens d’autodiscipline. Juste en méditant régulièrement, j’ai permis d’entrer dans ma vie beaucoup de choses positives.

  3. 2 mai 2018 at 15:03

    Bonjour! Merci pour cet article. J’ai enfin compris que le style de vie approprié influence beaucoup notre bien-être. Je mène une vie saine, je médite et je n’ai que des bénéfices tous les jours.

  4. NATHALIE BRANDMEYER-
    9 avril 2018 at 14:33

    Merci

  5. 3 avril 2018 at 17:18

    merci pour tous ces précieux conseils qui m’apportent beaucoup.
    ça me fait beaucoup de bien de me relaxer à mon niveau

Laissez votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.