Le miracle de la méditation

Il est difficile de croire qu’en 2005, je pouvais à peine marcher, et maintenant je peux skier en descendant des pistes noires et faire du trekking dans l’Himalaya.
Il est difficile de croire qu’à l’époque j’ai pensé que la méditation était un mode de conversation hippie en Californie du Sud, et maintenant je recherche son efficacité.
Il est difficile de croire qu’il y a moins de dix ans, j’ai pensé que la méditation était une perte de temps, et maintenant tout ce que je veux faire est de partager cette pratique avec les autres, surtout avec ceux qui remettent en question sa valeur.

Comment cette transformation s’est-elle produite ?

L’Histoire Qui Mène Vers le Miracle

Il y a neuf ans, j’ai été l’assistante du président adjoint à Université A & M de Texas; je n’avais aucun intérêt à m’associer à tout ce qui me ralentissait. Alors, quand ma chère amie et collègue, Jan, m’a invitée à des cours de yoga et de méditation, je l’ai regardée comme si elle avait trois têtes. Alors que j’admirais la grâce et l’élégance de Jan
cachée sous son feu, je ne voulais rien à faire avec quelque chose d’aussi « improductif ».
Mon régime d’entraînement était agressif et comprenait la course quotidienne et la musculation – c’est ainsi que je combattais le stress. Alors je continuais à trouver des excuses pour quitter le cours de yoga alors qu’il avait à peine commencé.  Je faisais tout pour éviter le cours de méditation. Bientôt, cependant, mes excuses ont pris fin; l’occasion de m’éveiller était juste devant moi.

En 2005, on m’a diagnostiqué un trouble neurologique, les quatre mois précédant ce diagnostic, l’utilisation de mes jambes est déjà devenue difficile, et l’étrange sensation d’engourdissement se répandait au sein de ma cavité centrale. Ma routine d’entraînement quotidienne n’était plus possible, et les médecins ne pouvaient rien faire d’autre que de m’offrir des médicaments pour gérer ma douleur et mon anxiété grandissante. Ils ne savaient pas jusqu’où la sensation d’engourdissement allait progresser ni comment inverser ses progrès. Mais ils ne cessaient de me dire que je serais reconnaissante que la maladie ne me tue pas et que je puisse apprendre à vivre avec tout ce que deviendra mon corps une fois athlétique et actif. J’étais trop faible et j’avais trop de mal pour réagir.

L’Apparition d’un Miracle

Ma chère amie, Jan, est venue à mes côtés. Réalisant que je ne pouvais plus gérer mon stress et mon incertitude avec la course et l’entraînement, je ne pouvais plus fuir les cours de yoga auxquels elle m’avait déjà invité. J’ai finalement écouté son conseil à être immobile e silencieuse. Jan gracieusement s’est mise à côté de moi et m’a appris comment se concentrer sur ma respiration. Avec le défi croissant de respiration, j’ai trouvé cette pratique incroyablement fascinante.

La pratique de me concentrer sur mon souffle s’est révélée aussi très productive. En quelques semaines, la maladie a cessé de progresser, permettant aux kinésithérapeutes doués et aux nutritionnistes expérimentés de faire leur travail. À peine deux ans après, Jan m’a enseigné comment me concentrer sur mon souffle, j’ai commencé mon premier cours de yoga et cette fois, je suis restée jusqu’à la fin.

Quatre ans de pratique du yoga ont réveillé mon désir d’en découvrir plus. À ce moment-là, j’ai été le professeur à l’Université d’État de San Diego, et je suis restée convaincue qu’il y avait beaucoup plus à découvrir dans ce « calme », et je voulais savoir de quoi il s’agissait. Cela a marqué le début de mes études au Centre de Chopra.

Diffusion des Miracles et de l’Inspiration

Après avoir fait l’expérience de ce miracle qui a renversé mon destin et m’a guéri de ma maladie, j’ai reçu un appel spirituel pour inspirer et enseigner aux autres à surmonter leurs propres obstacles.

En 2012, j’ai eu la joie et l’honneur de devenir l’instructrice certifiée en Méditation Primordiale de Son. J’utilise cette formation, avec mon expérience en tant qu’instructrice certifiée de yoga, enseignante en formation « Chercher à l’intérieur de vous-même » et professeur à l’Université d’État de San Diego pour offrir mes connaissances à tant d’autres personnes. Je fais l’expérience de tous ces mondes en les unissant en pratique… et ils se sont réunis dans une belle perfection.

La Recherche pour Sauvegarder le Miracle

La pratique de tout cela a abouti à un fascinant projet de recherche où j’enseigne aux étudiants de premier année et aux cycles supérieurs la respiration focalisée (méditation), le mouvement focalisé (asana/ yoga) et d’autres pratiques de pleine conscience et de quête de soi dans les programmes de 16 semaines. Les résultats de la recherche ont été convaincants. Voici ce que nous avons trouvé :

  • Diminutions significatives (avec des effets considérables) du stress et de l’anxiété chez les étudiants.
  • Augmentation significative de la capacité des étudiants à prêter l’attention, à observer, à décrire, à agir avec conscience, à contrôler leurs propres émotions et à pratiquer le non-jugement, la non-réactivité et la compassion.
  • Augmentation significative de la confiance des étudiants dans leur raisonnement.
  • Augmentation significative du bien-être global et du choix conscient chez les étudiants.

Cela a été tout un chemin d’une sceptique à une adepte et optimiste; et pas seulement une adepte, mais celle qui rassemble les données sur la façon dont la pratique de la méditation, du yoga, de l’Ayurveda et la prise de décision compatissante peuvent être transformatrices pour tous. En travaillant avec une équipe incroyable de neuroscientifiques, de psychologues, de moines, de yogis, d’étudiants et de sceptiques, nous sommes en train de découvrir à quel point le corps est interconnecté avec l’esprit.

Maintenant, je suis heureuse de mes changements : je ne crois plus que la pratique de la méditation soit juste pour les hippies ou ceux qui cherchent un miracle. Cette pratique s’adresse à tous ceux qui veulent observer leur esprit dans sa signification globale. Elle nous invite à découvrir un esprit compatissant, gracieux et sans jugement. Lorsque nous apprenons à être conscients de ce que l’esprit observe, nous pouvons alors faire des choix plus conscients.

9 Commentaires

  1. 19 juin 2018 at 19:27

    Je n’ai reçu que la première méditation.
    Pas d’autre mail depuis. Que faire ?

  2. 9 avril 2018 at 19:14

    Plus je médite avec Deepak Chopra, plus je trouve les profondeurs de l’être s’ouvrir et une paix stable irradier calmement sur mes angoisses. Moi qui j’ai si mal à vivre à l’extérieur, j’ai découvert à l’intérieur un monde d’amour. Je vis.
    Gratitude illimitée.

  3. 9 avril 2018 at 1:27

    Bonsoir et Merci Maître pour ces prodigieuses méditations. Toutefois,
    Je n’ai pas les méditations 08, 09 et 10. Comment faire pour les avoir?

  4. jean-pierre bataillon-
    2 avril 2018 at 12:46

    Encore un cycle de 21 jours en cours et toujours autant de moments de paix et de recentrages que je ne m’accorderais pas sans ces rendez-vous. Il faudrait que je programme des rendez-vous quotidiens avec la méditation, bientôt, j’en ressens maintenant le besoin. Merci pour ces cadeaux de paix.

  5. 14 mars 2018 at 16:18

    J’ai 67 ans et j’ai toujours mené ma vie à fond de train. Lorsque je m’arrêtes pour seulement quelques jours je déprime (n’ayant rien à faire pour m’occuper l’esprit) Ça ne peut plus durer! Aussi j’attend avec impatience le début des méditations guidées de Deepak Chopra.

  6. 4 mars 2018 at 15:16

    J’ai toujours aimee les meditations et j’en fais depuis de nombreuse annees mais jadore les meditations de Deepak Choprail est fantastique et la meditation ma sauvee de bien des problemes et ma apportee paix amour de tout de la vie et surtout des gens compreation et jamais juger les autres et donnerr de l’amour.

  7. 3 mars 2018 at 19:14

    J’avoue je suis parmi les dilletantes. Ou si l’on veut une expression à la mode  »je procrastine » encore..Il est indéniable que ce que propose Dr CHOPRA est bénéfique à tous points de vue..Mais procrastination quand tu nous tiens…

  8. Suzanne Duchesneau-
    1 mars 2018 at 21:31

    Pour avoir suivi plusieurs des méditations 21 jours, je peux dire que ça m’a donné une manière de retrouver facilement le calme et me recentrer. De plus, ça m’a incité à poursuivre cette quête de bien-être.
    Merci pour ce que vous nous partager.

  9. 1 mars 2018 at 18:29

    par les méditations guidées de Deepak Chopra c’est du miel qui se déverse en vos cœurs,du soleil dans votre vie, de l’amour à partager,légèreté,bonheur,bref vous devenez meilleur
    gratitude à ce grand Maître

Laissez votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.