Quelle est la signification des sensations lors d’une méditation?

Pendant chaque défi de la Méditation de 21 jours, nous recevons les questions de participants qui veulent savoir plus sur les sensations qu’ils éprouvent au cours de cette pratique. Il peut s’agir des picotements dans le corps et de la somnolence au désir de pleurer ou de rire fort. Bien qu’il existe une variété de sensations que vous pouvez éprouver pendant la méditation, en réalité, seulement quatre choses peuvent se produire pendant ce processus:

  1. Vous avez conscience de votre mantra ou de la focalisation de votre méditation.
  2. Vous rencontrez des pensées ou des sensations.
  3. Vous vous endormez.
  4. Vous rentrez dans l’intervalle de silence entre vos pensées, communément appelé le «gap».

Vous pouvez vous rassurer que la méditation guérit toujours et que votre corps prend exactement ce dont il a besoin dans votre pratique. Quand vous remarquez que votre attention s’est déplacée de votre mantra à une pensée qui hante votre esprit ou à une sensation dans votre corps, retournez doucement votre attention à la répétition de votre mantra. Si vous vous endormez, c’est parce que vous étiez fatigué et que vous aviez besoin de vous reposer. Si cela arrive souvent, vous êtes probablement fatigué et devez dormir davantage la nuit.

Quand vous rentrez dans le silence entre les pensées, vous ne le réaliserez réellement qu’après être sorti de cet intervalle. Il n’y a pas de pensées dans le « blanc » – juste une conscience pure ou une perception paisible, de sorte que vous pouvez seulement vous réaliser que vous étiez dans cet intervalle une fois vous l’avez quitté. Cette douce dérive entre la pensée et le silence est une partie naturelle du processus de méditation. Nous n’essayons pas de nous débarrasser des pensées ou de faire quoi que ce soit avec elles, car cela ne fait que créer plus de turbulences mentales. Au lieu de cela, continuez simplement à retourner votre attention sur le mantra. En méditant régulièrement et en cultivant la quiétude intérieure, le temps que vous passez dans l’espace « blanc » pendant la méditation augmentera.

Au fil des ans, les gens m’ont envoyé beaucoup de questions sur les sensations physiques qu’ils ressentent pendant la méditation. J’ai compilé quelques-unes des plus courantes questions avec mes réponses ici, en espérant que cela vous aidera dans votre propre pratique de méditation.

 

Permettez-vous de pratiquer la Gratitude chaque jour de votre vie grâce à la version MP3 de La Force Cosmique de la Gratitude

Sensations chatouilleuses

Question: Parfois, quand je médite, j’ai une sensation très chatouilleuse dans mon cœur. Cela me donne simultanément envie de rire mais il y a aussi un sentiment d’anxiété ou de peur qui y est attaché. Si je reste assis, j’ai juste l’impression que mon cœur s’est ouvert et que je sens qu’une partie de moi est très vulnérable ou effrayée, mais en même temps une autre partie de moi reste très apaisée. Qu’est-ce que cela pourrait signifier?

La réponse de Deepak:

On peut avoir presque n’importe quel type de sensation physique pendant la méditation dans n’importe quelle zone du corps. Parce que le corps et l’esprit sont si étroitement liés, lorsque le mental connaît une plus grande expansion dans la méditation, le corps acquiert un état de repos suffisamment profond pour normaliser les déséquilibres qui y peuvent être stockés. La sensation chatouilleuse dans votre cœur signifie simplement qu’il y a une certaine normalisation qui permet une expression plus complète de vos émotions. Le sentiment d’anxiété ou de peur est un sous-produit de ce processus de compensation. Ne donnez pas trop d’importance à ces sensations et sentiments. C’est un processus précieux, mais ne vous concentrez pas dessus; il suffit de retourner au processus de méditation.

 

Tics pendant la méditation

Question: Au cours de derniers mois, j’ai vécu une quantité inhabituelle de « contractions » pendant la méditation. Par coïncidence, au cours de derniers mois, j’ai également été bénévole en tant que spécialiste du Reiki dans le service de cancérologie de stade avancé au sein d’un hôpital. Après ma journée de travail à l’hôpital, je trouve généralement que j’ai besoin de m’asseoir près d’un arbre ou de quelque chose afin de m’aider à purifier mon énergie. Je me demandais si vous pensiez que les tics pourraient être liés à mon travail de guérison et si vous pourriez me donner des suggestions comment purifier cette énergie. La période quand j’avais les méditations plus paisibles et remplies de félicité me manque, mais je crois que la guérison est un travail important et je prévois de le continuer.

La réponse de Deepak:

Les tics, les contractions ou autres mouvements physiques pendant la méditation sont monnaie courante lorsque le corps se libère d’un conditionnement ou d’un stress plus intense. Il est possible que ce processus de libération soit lié au fardeau de stress supplémentaire que vous portez maintenant ayant aussi votre travail hospitalier, mais il peut également ne pas avoir aucun rapport avec cela. Il n’y a aucun moyen de le savoir à coup sûr. De toute façon, il n’y a rien à craindre. L’important est que vous le nettoyiez et ne le stockiez pas.

Passer du temps dans un environnement naturel après votre travail à l’hôpital est un bon moyen de vous libérer du stress et de la tension que vous vivez dans le service de cancérologie. Quel que soit l’origine des tics pendant la méditation, tout ce que vous pouvez faire pour vous détendre facilitera le processus de libération. Longues promenades, respiration profonde, conversations avec des amis, asanas de yoga, films qui vous font rire et bains chauds sont quelques-unes des pratiques que les gens ont trouvées utiles. Faites les choses qui vous aident à vous détendre et à vous décompresser, et cela va adoucir votre méditation.

 

Permettez-vous de pratiquer la Gratitude chaque jour de votre vie grâce à la version MP3 de La Force Cosmique de la Gratitude

Difficulté à rester éveillé

Question: J’ai du mal à rester éveillé quand je médite. L’emplacement, l’heure de la journée et la pose physique ne semblent pas avoir d’impact sur ce point. Après que je sois capable d’arrêter de penser, je suis conscient au cours d’une courte période de silence, puis j’ai l’impression de rêver et je commence à m’endormir. Je ressens un fort désir de faire une sieste. Parfois je cède à ce désir, et parfois je me force à m’éveiller. J’aime bien dormir; je me couche vers 10 heures du soir, je m’endors tout de suite, je me réveille une ou deux fois pendant la nuit mais je retombe très vite dans le sommeil. Je me réveille entre 5 et 6 heures chaque matin. Je suis généralement éveillé et pas fatigué pendant la journée. Avez-vous des idées ou des recommandations?

La réponse de Deepak:

Allez-y et laissez-vous dormir si vous ressentez une forte envie de vous assoupir pendant la méditation. Ce n’est pas une bonne idée de vous forcer à rester éveillé. Même si vous n’avez pas de déficit de sommeil depuis la nuit, vous pouvez parfois le ressentir durant la méditation où votre corps vous demande d’avoir plus de sommeil afin de libérer une qualité particulière de conditionnement. Ne vous en faites pas pour ça. Laissez simplement votre corps passer dans l’état dont il a besoin, et quand ce conditionnement ou le stress aura été éliminé, alors vos méditations reprendront leur caractère habituel.

Mouvement spontané des mains et de la tête

Question: Parfois, quand je médite, mes mains (en particulier ma main droite) se lèvent de leur propre chef et commencent à tourner au poignet. J’ai aussi eu d’autres sensations – comme si ma tête allait se tourner et tomber sur mon épaule droite ou gauche aussi loin qu’elle peut s’étirer. Les mouvements se sentent très forts et puissants, bien que lents et presque méthodiques. Je n’ai pas (encore) été alarmé par ces mouvements, car ils ne sont pas douloureux (l’étirement est presque agréable comme le yoga), mais ils semblent m’empêcher de méditer régulièrement. Est-ce quelque chose que je devrais éviter et il est utile pour moi de reprendre ma pratique de la méditation? Si je ressens ces sensations, devrais-je mettre fin immédiatement à ma méditation ou, d’une façon ou d’une autre, ordonner à mon esprit de « débarrasser » mon corps de ces mouvements? Que se passe-t-il? Je vous remercie.

La réponse de Deepak:

Lorsque l’esprit s’installe dans la méditation, le corps le suit en termes de repos plus profond, de respiration plus douce et de taux métabolique plus bas. Et chaque fois que le corps voit une opportunité de se reposer profondément, il profiter de l’occasion pour évacuer les anciennes tensions et les traumatismes qui pouvaient être conservés loin du passé. Typiquement, ces contraintes sont physiquement libérés pendant la méditation avec peu de mouvement perceptible, mais parfois, lorsque le conditionnement ou le stress est imprimé plus profondément, vous pouvez éprouver des épisodes de mouvement physique plus prononcé ou exagéré dans la méditation pendant que le corps est en train de guérir.

C’est parfaitement normal. Assurez-vous simplement que vous maintenez une attitude neutre tout au long du processus. Vous ne voulez certainement pas vous irriter ou avoir peur des sensations, ainsi que vous ne voulez pas non plus vous y adonner en pensant que plus vous en avez, plus le processus de libération sera meilleur. Si vous le glorifiez de cette façon, vous courez le danger de le promouvoir au-delà de son besoin naturel. Une fois le conditionnement effacé, les mouvements s’arrêteront d’eux-mêmes.

Froid dans les doigts et les orteils

Question: Parfois je ressens ce froid dans mes doigts et mes orteils pendant la méditation. Je ne sais pas si ma méditation est superficielle ou profonde quand cela arrive. Au cours de deux derniers jours, j’ai aussi commencé à ressentir le même froid en dehors de ma méditation dans tout mon corps, parfois dans la poitrine, les jambes, les mains et légèrement dans la tête. Mais le centre semble être en dessous de la colonne vertébrale. Est-ce l’énergie de la Kundalini? Qu’est-ce que cela signifie pour moi? Que devrais-je attendre ensuite? J’ai aussi entendu dire que l’énergie de la Kundalini peut parfois être dangereuse si elle n’est pas utilisée correctement. Y a-t-il des choses à faire ou à ne pas faire dans ce cas? Comme arrière-plan, je fais du Kapalabhati (connu pour invoquer l’énergie de la Kundalini) depuis quatre ans et j’ai commencé la méditation il y a neuf mois – à peu près en même temps que j’ai réalisé que nous n’étions pas nos pensées mais beaucoup plus de ça. Votre conseil dans ce cas serait vraiment très utile.

La réponse de Deepak:

Éprouver du froid est cohérent avec le mouvement de l’énergie de la Kundalini qui accompagne l’expansion de la conscience. En soi, les sensations ne veulent rien dire. Ce qui compte, c’est combien le Soi est maintenant éveillé. Il est préférable de ne s’attendre à rien de particulier à suivre après cela. De telles expériences sont extrêmement sensibles aux attentes. Il vaut mieux laisser ce qui se passe se dérouler naturellement sans anticipation.

Tant que ces sensations ne sont pas inconfortables et ne perturbent pas votre routine quotidienne, continuez votre vie comme d’habitude. Si les symptômes se compliquent, alors vous voudrez peut-être vous calmer avec le Pranayama de Kapalabhati. Vous n’avez pas à vous soucier de la profondeur de la méditation. Ce qui compte est de faire votre méditation efficacement, et le reste prendra soin de soi-même. De cette façon, vous obtiendrez l’expérience dont vous avez besoin à ce moment-là, que ce soit «profond» ou «superficiel».

Permettez-vous de pratiquer la Gratitude chaque jour de votre vie grâce à la version MP3 de La Force Cosmique de la Gratitude

Vagues d’énergie et maux de tête

Question: Il y a quelques jours lors de ma méditation, j’ai remarqué une vague d’énergie qui remontait en tournant mon esprit presque à 360 degrés. Je ne voulais pas la limiter et je souhaitais qu’elle finisse tout ce qu’elle faisait mais je ne pouvais pas m’en éloigner car elle était très forte et donc l’action s’est arrêtée entre temps. Maintenant, mon problème est que j’ai eu quelques sensations de douleur au centre de ma tête ces derniers jours. Si possible, pourriez-vous nous éclairer à ce sujet?

La réponse de Deepak:

On dirait que cette vague d’énergie a activé la libération d’un stress profond ou d’un conditionnement qui n’a pas encore été complètement libéré auparavant. Parfois, cela peut prendre quelques jours, voire quelques semaines, pour que certains schémas profondément gravés guérissent complètement, et pendant ce temps, il peut y avoir un certain inconfort dans le corps lorsque la structure physique s’en débarrasse. Pendant cette période, dormez davantage la nuit et faites les asanas de yoga et le Pranayama avant vos méditations. Les maux de tête pourraient disparaître à tout moment maintenant.

Tourbillonement et désorientation

Question: Je médite régulièrement deux fois par jour pendant vingt minutes à chaque fois. Parfois, pendant la méditation, je sens que je n’ai pas le sens de la position de mon corps physique. Je ne sais pas si je suis sens dessus dessous ou à la verticale et j’ai l’impression de tournoyer ou de tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre sur une spirale. Pourriez-vous m’aider à comprendre ce qui se passe?

La réponse de Deepak:

C’est toujours une bonne idée de faire un examen médical complet si vous continuez à éprouver une sensation tourbillonnante en position assise. Une fois que vous avez exclu tout problème physique organique, vous devriez savoir que de tels sentiments temporaires de déplacement ou de désorientation ne sont pas rares car le corps guérit divers traumatismes des sens. Habituellement, cela ne dure pas plus d’un moment. Si cela persiste et est inconfortable, arrêtez de répéter votre mantra et ouvrez vos yeux. Après avoir retrouvé l’équilibre, vous pouvez relancer le mantra. Une fois le stress sous-jacent a été libéré, votre sens normal de l’équilibre et de l’aisance reviendra.

Ressentiments de nausée et de chaleur

Question: J’étais en train de méditer ce soir quand tout à coup, après environ vingt-huit minutes, une énorme vague de nausée et de chaleur m’a submergé. Je suis sorti de la méditation pour respirer profondément et me pencher en avant, puis la nausée s’est dissipée. Ma question est, devrais-je continuer la méditation en supposant que c’était juste un autre ressentiment… ou devrais-je faire ce que j’ai fait?

La réponse de Deepak:

Vous avez tout géré correctement. Quand une sensation est si forte qu’il devient difficile de continuer à méditer facilement, alors sortir pour aller jusqu’au bout de cette sensation pour qu’elle disparaisse est approprié. Quand les ressentiments ne sont pas si forts, alors vous pouvez les traiter comme n’importe quelle autre pensée qui vient pendant la méditation et revenir facilement au mantra. Mais dans votre cas, vous avez dit que la nausée et la chaleur vous avaient emporté, alors dans une telle situation, vous ne devriez pas essayer de forcer votre esprit à revenir au mantra quand il est complètement pris dans ce processus de libération physique. En arrêtant le mantra, en respirant au cours de cette « plongée » dans la sensation et en restant avec elle jusqu’à ce qu’elle s’en aille, vous avez fait ce qu’il fallait.

Douleur dans le haut du corps

Question: L’année dernière, j’ai appris la Méditation du Son Primordial et depuis, j’ai médité tous les matins et tous les soirs. Récemment, j’ai eu beaucoup de mal à la tête, beaucoup de douleur aux épaules et au dos. Pendant la méditation, les douleurs sont plus fortes et mes épaules et mes bras deviennent lourds. Quand je ressens cela, je ne peux pas me détendre. Est-ce normal ou y a-t-il quelque chose qui ne va pas dans ma technique de méditation?

La réponse de Deepak:

Parfois, nous pouvons éprouver des douleurs articulaires et musculaires au cours de la méditation pendant que le traumatisme profond du passé est en train de se libérer. Cela ne signifie pas que vous méditez incorrectement. Au contraire, cela signifie que votre pratique est efficace et correcte parce que vous guérissez votre vieux conditionnement très rapidement.

Continuez simplement à méditer sans effort et ne vous occupez pas trop du processus de libération physique. Il se terminera une fois les contraintes stockées seront éliminées. Il serait utile de faire les asanas de yoga avant et après la méditation pour aider le corps à se libérer de l’ancienne douleur. En outre, essayez d’avoir les séances de massage une fois par semaine et mettez-vous dans un bain avec le sel d’Epsom (sulfate de magnésium) tous les jours jusqu’à ce que la sensation d’inconfort diminue de manière significative.

Se sentir expansif et incliné

Question: Parfois, quand je médite, j’éprouve le sentiment comme si je « grandissais » en remplissant toute la pièce ou en étant assis juste au-dessous du plafond. Parfois, j’ai aussi l’impression de pencher jusqu’à 45 degrés vers la droite, mais mon corps est vraiment droit. Qu’est-ce qui se passe quand je reçois ces sentiments étranges?

La réponse de Deepak:

Ces expériences sont assez fréquentes chez ceux qui méditent. Comme la conscience devient plus raffinée et abstraite, c’est comme si les limites spatiales et l’orientation du corps pouvaient se sentir distendues ou déformées. Nous pouvons donc nous sentir très grand ou massif ou incliné ou tourné. Parfois, les gens rapportent que leur corps est incroyablement dense et même étranger à eux. Ce sont toutes les sensations de méditation normales résultant du fait que l’esprit entre dans les domaines de pensée plus subtils

Permettez-vous de pratiquer la Gratitude chaque jour de votre vie grâce à la version MP3 de La Force Cosmique de la Gratitude

 

36 Commentaires

  1. 30 octobre 2018 at 8:03

    merci
    de ce bel espace que vous nous offrez………
    celui du retour
    a soi même……..
    ICI ET MAINTENANT

    merci

  2. Yolaine Arsenault-
    24 octobre 2018 at 15:33

    Merci de ce cadeau
    Ces méditations guidées rejoignent les sensations de sacré à l’intérieur
    C’est un accès a une dimension chaude et bienveillante
    Elles me sont bénéfiques

  3. 23 octobre 2018 at 13:23

    Bonjour et merci pour cette guidance sur la gratitude, il m’arrive assez souvent d’avoir les larmes aux yeux pendant la méditation mais cette fois dans la méditation 7 j’ai vraiment pleuré à chaudes larmes, car me venaient à l’esprit les conflits que je traverse actuellement et que je n’ai pas réglé. Il m’est apparu que je devais parler aux personnes avec qui cela ne se passe pas bien. Qu’en pensez-vous?

  4. 21 octobre 2018 at 14:07

    Tout d’abord Merci pour ce généreux présent !!
    Question : je préfère dire le mantra dans une langue que je comprends … cela fait-il une différence ?? Car je me sens mieux ainsi…
    Dans l’attente d’une réponse Merci d’avance

  5. 21 octobre 2018 at 12:42

    Je suis parfois de mauvaise humeur après avoir médité, je devrai au contraire être serein et apaisé. Je n’ai pas la réponse à cela.
    Par contre depuis j’ai commencé la méditation de 21 jours avec vous ce phénomène ne se produit pas.

  6. 21 octobre 2018 at 12:27

    Merci beaucoup pour ce cadeau précieux ! 🙂

  7. 21 octobre 2018 at 0:47

    Bonsoir à tous,
    la méditation vaste sujet ! Celle-ci sur la gratitude me fait pleurer à chaque fois … curieux ?! Je m’accroche et continue …
    Merci

  8. 20 octobre 2018 at 21:46

    Merci à l’infini !!

  9. zenambay langloys-
    20 octobre 2018 at 14:29

    Gratitude pour cette médiatation quotidienne .
    C’est une bulle de quiétude dans ma journée .
    En prononçant en silence les mantras , le temps passe vite, les pensées reviennent , mais j’avance .
    j’ai eu une vision d’un personnage .
    bref , je continue chaque jour .

    Mille merci pour ce cadeau

  10. Louis Perso Pouliot-
    20 octobre 2018 at 12:00

    Gratitude
    Pour votre Guidance dans la méditation…!!
    Je suis de plus en plus en conscience et dans un bien Être profond
    Namasté..!!

  11. 20 octobre 2018 at 10:38

    Merci pour cette merveilleuse expérience. Mais j’aimerais savoir pourquoi je fonds en larmes et suis secouée de sanglots quand je commence à méditer. Nicole.

  12. sylvia marie-magdeleine-
    20 octobre 2018 at 10:25

    Bonjour à toute l’équipe ! Bonjour Deepak !
    Comme il est question de gratitude, je vais commencer par dire « merci ».
    L’art de la méditation s’apprend avec le temps et la pratique. Je trouve que chaque jour est différent. Selon son état et/ou mental les sensations sont très différentes pour moi. Je n’ai pas encore réussi à faire un lien entre tel état d’esprit et telle sensation mais j’accepte ce qu’il vient.
    Je me sens tellement mieux après avoir commencé ma journée par la méditation. Je suis moins affectée par les désagréments extérieurs. Je l’esprit clair et plus vif. Je sens une réelle différence quand je ne le fais pas. Je me sens « bien » tout simplement. Ce partage est très important pour moi et tous les autres ; tous ceux qui recentrent un mieux-être grâce à votre générosité : sommeil, alignement, éveil spirituel, gestion du stress, etc…
    Alors « MERCI »

  13. Catherine ABRAHAM-
    20 octobre 2018 at 0:55

    La méditation me permet de calmer le mental et aussi de pouvoir être attentive à tous les détails de la vie.
    Je suis ravie de pouvoir faire ma méditation au petit matin .
    Merci merci merci

  14. 20 octobre 2018 at 0:05

    J’ai de la tension au niveau du cou. C’est comme une grande fatigue du cou à la tête. J’ai toujours été excessive dans tout ce que je faisais. Est-ce un relâchement de toutes ces tensions?

  15. 19 octobre 2018 at 23:23

    Merci M Chopra
    J ai des nausées, vertiges et douleurs cervicales …!qui sont fréquentes et qui me semble amplifier depuis le début des méditations.

  16. 19 octobre 2018 at 20:07

    Merci Deepak ma meditation est d environ 1mn 30 avant de sombrer dans sommeil profond et paisible ??????Donc je ne sais pas consciemment ce qui se dit mais je dors comme un bébé ????

Laissez votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.